Quel est le montant de ma pension de survie ou de mon allocation de transition ?

Avant d'aller plus loin

Attention, les règles ne sont pas tout à fait les mêmes pour les travailleurs salariés, les travailleurs indépendants et les fonctionnaires.

Cette fiche ne contient que les informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous :

  • Au Service fédéral Pensions (SFP) pour les salariés et les fonctionnaires,
  • À l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI).

1. Le montant de votre pension de survie dépend de la situation de votre conjoint au moment de son décès.

  • Si votre conjoint décédé recevait sa pension de retraite avant son décès au taux ménage, votre pension de survie s’élève à 80 % de la pension de retraite qu’il recevait.
  • Si votre conjoint décédé recevait une pension de retraite au taux isolé (par exemple parce que vous travailliez encore avant son décès), votre pension de survie est égale à la pension de retraite que votre conjoint recevait.
  • Si votre conjoint est décédé avant de recevoir sa pension de retraite, votre pension de survie est calculée comme une pension de retraite.
    Mais les règles sont assouplies (notamment en ce qui concerne la durée de la carrière) pour ne pas priver trop de conjoints survivants de la pension de retraite.

Attention, les règles de calcul et de cumul sont complexes (en fonction de la durée de la carrière de votre conjoint décédé, de la durée de votre carrière, du montant de votre éventuelle pension, du montant des revenus professionnels ou des revenus de remplacement que vous percevez, etc.).

Pour plus d’informations, voyez le site du Service fédéral des Pensions (SFP).

2. Le montant de votre allocation de transition est en principe calculé comme une pension de survie.

Mais les règles de calcul sont très complexes. Il existe des montants seuils et des montants plafonds, et la fraction appliquée varie notamment en fonction de l'âge auquel votre conjoint est décédé.

Pour plus d'informations, voyez le site du Service fédéral des Pensions (SFP).

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil