Que se passe-t-il si je dois être au repos pendant ma grossesse?

Avant d'aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les travailleuses salariées et les chômeuses.

Pour les indépendantes, voyez la fiche "A quelles conditions ai-je droit au congé de maternité dans le régime indépendant ?".

Pour les fonctionnaires, les règles du congé de maternité sont différentes selon le service ou l'institution au sein de laquelle vous travaillez. Renseignez-vous auprès de votre service du personnel.

Cela dépend du moment auquel vous êtes malade, et de la durée de votre incapacité de travail.

Peu importe la raison de votre congé maladie : liée à votre grossesse ou non.

1. Si vous êtes en incapacité de travail avant les 6 semaines qui précèdent la date présumée de l’accouchement, ce sont des jours de congé maladie ordinaires.
La mutuelle vous paie des indemnités de 60 % du salaire (après les 30 jours de salaire garanti payé par l’employeur).
Cela n'a aucune conséquence sur la durée de votre congé de maternité.

Pour plus d'informations, voyez la question "Je suis travailleur salarié : combien suis-je payé si je tombe malade ?".

Voyez également la rubrique "Maladie et accident".

2. Si vous êtes en incapacité de travail pendant quelques jours pendant les 6 semaines qui précèdent la date présumée de l’accouchement (8 semaines en cas de naissance multiple), vous ne pouvez pas reporter ces jours en congé postnatal facultatif.
Ces jours de congé maladie sont déduits du congé de maternité.

Pour ces jours-là, vous recevez dans un premier temps une indemnité de la mutuelle de 60 % de votre salaire, pendant votre incapacité de travail.
Ensuite, une indemnité complémentaire de congé de maternité est payée au moment de la réception de l’attestation de naissance.

3. Si vous êtes en incapacité de travail (pour maladie ou accident) reconnue (et donc prouvée par un certificat médical) pendant toute la durée de votre congé prénatal, vous pouvez demander que votre congé de maternité postnatal soit prolongé d’1 semaine.

Vous devez remettre à votre mutuelle une demande de prolongation, avant la fin de votre congé de maternité.
Vous devez également informer votre employeur de la prolongation.

Pendant cette semaine supplémentaire, vous recevez une indemnité de la mutuelle, de 75 % de votre salaire.

Pour plus d'informations, voyez le site internet de l'INAMI.

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil