Que se passe-t-il si je décède après l'accouchement ?

Avant d'aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les travailleuses salariées et les chômeuses.

Pour les indépendantes, voyez la fiche "A quelles conditions ai-je droit au congé de maternité dans le régime indépendant ?".

Pour les fonctionnaires, les règles du congé de maternité sont différentes selon le service ou l'institution au sein de laquelle vous travaillez. Renseignez-vous auprès de votre service du personnel.

Si vous décédez après l’accouchement, le père peut, à certaines conditions, convertir les jours restants de votre congé de maternité postnatal en congé de paternité.

Autrement dit, votre congé de maternité est récupéré par le père de votre enfant.

Les conditions sont les suivantes :

  • Le père doit avoir la qualité de titulaire dans le régime salarié.
    Autrement dit, il doit être travailleur salarié, et être inscrit comme titulaire à la mutuelle.
  • Le père doit informer son employeur, par écrit, avant le début du congé de paternité, et dans les 7 jours qui suivent votre décès.
  • Le congé doit débuter à partir du 8ème jour qui suit la naissance de l’enfant.
    Autrement dit, les 7 premiers jours du congé de maternité postnatal ne peuvent pas être convertis en congé de paternité.

Cette conversion ne se fait pas automatiquement, il faut la demander.

Elle n’est pas obligatoire : le père n’est pas obligé de convertir les jours du congé de maternité postnatal en congé de paternité.

S’il le fait, il reçoit une indemnité de la mutuelle.

Pour plus d'informations, voyez la question "Puis-je récupérer le congé de maternité si la mère est décédée ?".

Voyez également le site internet de l'INAMI.

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil