Que faire si mes enfants m'empèchent de voir mes petits-enfants ?

Il y a 2 possibilités:

  • essayer d'obtenir un arrangement à l'amiable - éventuellement avec l'aide d'un médiateur familial;
  • s'adresser au juge de la famille pour obtenir un jugement.

En principe, en tant que grands-parents, vous avez droit à avoir des relations personnelles avec vos petits-enfants.

  • Si les parents refusent, vous pouvez d'abord essayer de privilégier le dialogue, éventuellement avec l’aide d’un médiateur. Une solution a souvent plus de chance d’être respectée par toutes les personnes concernées, plutôt qu’une décision imposée par le juge.
  • Si aucune solution amiable n'est possible, vous pouvez demander au tribunal de la famille de vous accorder le droit d'avoir des relations personnelles avec vos petits-enfants. Le juge ne refuse ce droit que si les relations entre vous et l'enfant sont contraires à l'intérêt de l'enfant.

Que peut décider le juge ? S'il vous accorde un droit de visite, le juge décide dans quelle mesure et à quelle fréquence vous pouvez voir vos petits-enfants. Concrètement, il peut décider que vous avez le droit d'héberger votre petit-enfant mineur un week-end par mois, de lui rendre visite, de faire avec lui des activités, de lui parler au téléphone, etc. Le juge peut également prévoir que vous voyez vos petits-enfants dans un espace-rencontre à des jours et heures déterminés.

Le juge pourrait vous accorder un droit de visite une fois par mois le mercredi après-midi par exemple. Chaque situation est différente et particulière. Le juge examine et décide au cas par cas. 

Tout ceci ne concerne que les petits-enfants mineurs.  A 18 ans, les enfants sont libres de décider par eux-mêmes.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil