Que faire si la police ne respecte pas mes droits alors que j'aide une personne en séjour illégal ? ?

Tentez de vous rappeler des moindres détails : le lieu, la date, les faits, le nom et/ou le grade du policier, le numéro de plaque ou le type de véhicule, etc.

Si vous avez été blessé, rendez-vous chez un médecin pour le faire constater dans un certificat médical.

Si vous avez filmé l’action des policiers, vous avez le droit de conserver les images. Si vous voulez les diffuser, veillez à flouter le visage des policiers pour qu’ils ne soient pas identifiables.

Ne restez pas passif face à une telle situation car les preuves disparaissent vite. Pensez à mettre par écrit ce que vous avez vécu pour que rien ne vous échappe.

Essayez de récolter un maximum d’éléments pour prouver ce que vous déclarez, par exemple, en demandant des témoignages.

Vous pouvez agir de différentes manières :

  • vous pouvez introduire une plainte auprès du Comité P ;
  • vous pouvez vous rendre chez un avocat si vous souhaitez demander des indemnités suite à un dommage subi, ou si vous désirez entamer des poursuites pénales ;
  • vous pouvez également contacter Unia, si vous êtes victime de discrimination.

Pour plus d'informations concernant vos droits face à la police, consultez le site suivant : https://www.quelsdroitsfacealapolice.be/

Pour plus d'informations, voyez aussi la brochure "Quels droits pour les personnes solidaires avec les migrants?" de l'asbl CIRE.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil