Vous avez 2 possibilités.

  • Vous pouvez faire appel à un intervenant extérieur pour vous aider à vous mettre d'accord. Cet intervenant peut être :
    • un conseiller juridique, qui vous informe sur vos droits et devoirs, et qui permet parfois de rétablir le dialogue ;
    • un médiateur, qui sert d'intermédiaire pour que vous puissez trouver un accord.
  • Si cette solution n'est pas possible ou si elle a échoué, vous pouvez faire appel au tribunal de la famille (ou au juge des référés en cas d'urgence).

Par exemple, si l'autre parent veut inscrire votre enfant dans une école qui ne vous convient pas, vous pouvez faire appel à un conseiller ou à un médiateur dans un premier temps. Si cela n'aboutit pas, vous pouvez demander au juge de la famille de décider. 

L'enfant est généralement entendu par le juge dans cette procédure. Le juge peut demander une enquête sociale pour avoir plus d'éléments pour prendre sa décision. 

Si les désaccords sont fréquents, le juge peut autoriser un parent à agir seul pour une série d'actes déterminés. C'est ce qu'on appelle "modaliser l'exercice de l'autorité parentale". Le juge modifie le principe de l'autorité parentale conjointe. Cela n'arrive toutefois que dans des situations exceptionnelles.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire