Puis-je utiliser l'arbitrage pour régler un conflit locatif ?

Oui, ce mode de résolution de conflit est peu connu mais vous pouvez l'utiliser.

L'arbitrage est parfois prévu dans le bail. Dans ce cas, vous pouvez l'activer facilement. Il vous suffit d’envoyer une demande à la chambre d’arbitrage désignée dans votre contrat.

Par contre, si cela n'est pas prévu dans votre contrat, votre propriétaire et vous-même devez être d'accord pour introduire une demande ensemble. En pratique, c'est difficile.

 

Votre conflit est tranché par un "arbitre".

 

Vous devez présenter vos arguments et l’arbitre tranche le conflit, on dit qu'il rend une "sentence".

Il n'existe aucun recours (pas d'appel, ni opposition) contre cette sentence.

Ce n'est pas obligatoire de prendre un avocat pour aller devant le tribunal arbitral. Vous pouvez être accompagné par la personne que vous souhaitez. Si ce n’est pas un avocat, la personne doit être agréée par l’arbitre.

Les frais de la procédure arbitrale sont fort élevés. Pour connaitre les barêmes, cliquez ici. Ils sont payés par celui qui "perd".

De plus, si votre adversaire ne respecte pas la sentence, il faut la faire exécuter. Pour cela, vous devez d'abord introduire une procédure d’exequatur devant le président de tribunal de première instance. La demande est introduite par requête, le juge contrôle essentiellement les éléments de forme de la sentence arbitrale. La durée de la procédure d'exequatur est généralement de quelques jours.

Cette solution n'est pas plus rapide ou moins cher qu’une procédure judiciaire.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.