Puis-je rester sous la mutuelle de mes parents si je m'installe en colocation ?

Avant d'aller plus loin

Ces fiches ne contiennent que quelques informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous à votre mutuelle.

Attention à 2 choses :

  • Les règles ne sont pas tout à fait les mêmes pour les travailleurs salariés, les travailleurs indépendants et les fonctionnaires.
  • La notion de personne à charge n’est pas la même dans les différents régimes de sécurité sociale. Par exemple, une personne à charge dans le régime de l’assurance maladie-invalidité n’est pas nécessairement une personne à charge dans le régime des allocations pour personnes handicapées, ni dans celui des allocations familiales.

Oui, vous pouvez rester sous la mutuelle de vos parents en tant que personne à charge, même si vous ne vivez plus chez eux.

Vous bénéficiez des avantages de la mutuelle de vos parents, à certaines conditions cumulatives :

  • avoir moins de 25 ans,
  • et ne pas avoir d’emploi,
  • et ne pas avoir terminé le stage d’insertion professionnelle (12 mois) pour les allocations de chômage.

Vous devez vous inscrire auprès d’une mutuelle à votre nom et à titre personnel, dès que l’une de ces trois conditions est remplie:

  • vous atteignez l’âge de 25 ans,
  • ou vous trouvez un emploi,
  • ou vous recevez des allocations d'insertion du chômage (à la fin de votre stage d’insertion professionnelle).

Donc, même si vous avez moins de 25 ans, dès que vous percevez des revenus, que ce soit un salaire ou des allocations d'insertion, vous devez vous inscrire auprès d’une mutuelle à votre nom. Avant cela, vous pouvez rester à charge de vos parents et bénéficier des avantages de leur mutuelle, même si vous n’habitez plus chez eux.

Attention, si vous êtes personne à charge auprès de la mutuelle, vous avez droit au remboursement des soins de santé, mais pas aux indemnités en cas d'incapacité de travail (pour raison de maladie ou d'accident). Vous avez donc tout intérêt à vous inscrire comme titulaire dès que possible.

Attention également, si vous vous domiciliez à l’adresse de votre colocation, vous devez avertir votre mutuelle de votre changement d’adresse, pour que les vignettes mentionnent votre nouvelle adresse.

 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil