Puis-je quitter le logement familial sans perdre mes droits si je suis cohabitant légal ?

Oui.

Vous pouvez quitter le logement familial sans perdre vos droits.

Beaucoup de personnes pensent, à tort, que quitter le logement familial fait perdre des droits sur le logement familial ou sur les enfants. C'est faux !

Vous êtes cohabitants légaux, vous pouvez quitter le logement familial sans risque qu'on vous reproche une faute. Les cohabitants légaux n'ont pas de devoir de cohabitation. Vous ne perdez donc pas vos droits.

Attention toutefois:

  • si vous quittez le domicile familial, la cohabitation légale ne prend pas fin automatiquement. Vous devez faire une déclaration à la commune pour mettre fin à la cohabitation légale.
  • si vous êtes locataires, veillez toutefois à prévenir le propriétaire et à modifier le contrat de bail si nécessaire, pour éviter de devoir payer le loyer d’un logement dans lequel vous n’habitez plus.
  • si vous avez des enfants communs, veillez à régler au plus vite les questions d'hébergement des enfants, de contributions alimentaires, d'allocations familiales, etc.
 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil