Peut-on refuser de m’accorder des congés pénitentiaires ou des permissions de sortie ?