Mon frère ne paye pas ses droits de succession. L’administration peut-elle se retourner contre moi ?

Vous n’avez pas l’obligation de payer sa part.

Chaque héritier est tenu de payer les droits de succession sur la part qu’il a reçue dans la succession.

En cas de difficultés de paiement, il est toujours possible pour votre frère de prendre contact avec le receveur du bureau Sécurité juridique (ancien bureau d'enregistrement) afin de négocier avec lui un plan d’apurement pour les droits de succession en lui expliquant sa situation.  Vous trouvez ses coordonnées sur le courrier d'avis de paiement des droits de succession.  

Il s’agit d’une démarche personnelle à chaque héritier.

Par exemple, le receveur pourra prendre une hypothèque sur un bien immobilier ou suspendre le paiement des droits le temps que le bien soit vendu.

Rien ne vous empêche de lui prêter de l’argent ou d’envisager la sortie de l’indivision si vous héritez ensemble de l’immeuble d’un parent. Il se servira de la part du prix de vente de l’immeuble pour payer ses droits de succession.

Dans tous les cas, conseillez-lui de ne pas rester passif face à une telle situation car les intérêts de retard courent et l’administration fiscale ne tardera pas à mettre en œuvre les procédures de récupération des sommes impayées (par exemple des saisies).

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil