Avant d’aller plus loin

Attention, les règles sont totalement différentes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires). Cette fiche ne concerne que les travailleurs salariés.

Il n’y a pas de protection contre le licenciement spécifique pour l’écartement prophylactique.

Votre protection contre le licenciement dure jusqu’à la fin du mois qui suit celui au cours duquel votre congé de maternité postnatal a pris fin.

Si vous êtes écartée au-delà de cette période, en raison d’un écartement prophylactique, vous n’êtes plus protégée contre licenciement.

Dans certaines circonstances, vous pourriez toutefois invoquer l’existence d’une discrimination fondée sur le sexe, s’il existe un lien étroit entre cet écartement prophylactique et votre licenciement.

Vous devez établir un commencement de preuve de cette discrimination pour espérer obtenir une indemnisation.

Votre employeur devra prouver qu’il n’y a pas eu de discrimination.

Vous pouvez vous faire aider par Unia, le Centre interfédéral pour l'égalité des chances, spécialisé en matière de discriminations.

Pour plus d'informations, voyez le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire