L'hébergement alterné empêche-t-il le paiement d'une contribution alimentaire ?

Non, modalités d'hébergement et paiement d'une contribution alimentaire sont deux choses différentes.

L'organisation de l'hébergement n'est pas le seul critère pris en compte pour déterminer si une contribution alimentaire est due. Si un des parents a des ressources financières plus élevées, l’autre parent pourrait percevoir une contribution alimentaire pour l'enfant, même si l'hébergement est alterné.

En effet, chaque parent doit contribuer en fonction de ses facultés pour assurer l'éducation, la formation, la santé, l'entretien, l'hébergement et l'épanouissement personnel de l'enfant.

Pour évaluer les facultés financières des parents, on prend en compte l'ensemble des revenus nets (ex: salaire, loyers, revenus d'actions, etc.), des avantages en nature (ex: voiture de société), du pécule de vacances, des allocations, des primes de fin d’année, etc. Le juge demande généralement aux parents de fournir leur dernier avertissement-extrait de rôle.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil