Il n'y a pas de sanctions spécifiques pour les comportements abusifs des bénéficiares d'aide sociale (contrairement à ce qui est prévu pour le  revenu d'intégration sociale (RIS)).

Mais certains comportements sont quand même indirectement sanctionnés.

  • Si vous faites des déclarations volontairement incomplètes ou inexactes, vous devez rembourser l'aide reçue alors que vous n'y aviez pas droit.
    C'est ce qu'on appelle le remboursement de l'indû.

Souvent, le CPAS supprime également votre aide sociale, parce qu'il considère que vous ne collaborez pas, ou que vous ne remplissez plus les conditions de l'aide suite aux éléments qu'il a découverts.

  • Le fait de faire volontairement une déclaration incomplète ou inexacte est une infraction pénale, qui est sanctionnée par une amende.
    Le CPAS peut donc déposer plainte contre vous (généralement les CPAS arrivent à cet extrême qu'en cas de fraude importante).
  • Si vous demandez une aide sociale financière, le CPAS peut vous imposer de prouver votre disposition au travail, de faire valoir vos droits aux autres prestations sociales et à une éventuelle pension alimentaire, et de signer un projet individualisé d'intégration sociale (PIIS).
    Si le CPAS constate que vous ne remplissez pas ou plus ces conditions, il peut:
    • soit refuser l'aide;
    • soit la suspendre partiellement ou totalement pour 1 mois maximum.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire