Cela dépend. 

Si vous vivez en kot, vous n’êtes pas automatiquement considéré comme cohabitant avec vos parents. 

  • Si le CPAS refuse votre prise d’autonomie, il peut vous considérer comme cohabitant avec vos parents. Conséquences : 

    • vous avez un revenu d’intégration sociale (RIS) au taux cohabitant ; 

    • le CPAS peut prendre en compte les ressources de vos parents pour calculer le montant de votre RIS. 
       

  • Si le CPAS accepte votre prise d’autonomie et considère que vous n’habitez plus chez vos parents, vous n’êtes pas considéré comme cohabitant avec vos parents.  
    Conséquence : le CPAS ne peut pas prendre en compte les ressources de vos parents pour calculer le montant de votre RIS. 

Situation Conséquence sur le taux du RIS  Conséquence sur les ressources prises en compte 
Vous revenez systématiquement chez vos parents durant les week-ends et les congés  Taux cohabitant  Le CPAS peut prendre en compte les ressources de vos parents 
Vous habitez de manière permanente dans votre kot et le CPAS refuse votre autonomie  Taux isolé Le CPAS peut prendre en compte les ressources de vos parents 
Vous habitez de manière permanente dans votre kot et le CPAS accepte votre autonomie  Taux isolé Le CPAS ne peut pas prendre en compte les ressources de vos parents.  
Mais le CPAS peut exiger que vos parents vous paient une contribution alimentaire 

 

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire