Je suis séparé de mon cohabitant légal et je paie une contribution alimentaire pour mon enfant. Puis-je la déduire dans ma déclaration fiscale ?

Oui.

Lorsque les parents sont séparés, celui qui paie une contribution alimentaire pour son enfant bénéficie d’un avantage fiscal. Il peut déduire de ses revenus nets 80 % des contributions alimentaires payées sur l’année (la période imposable). Les frais extraordinaires peuvent également être déduits.

Pour bénéficier de cette déduction, vous devez remplir plusieurs conditions :

  • L’enfant ne fait pas partie de votre ménage ;
  • Vous payez la contribution alimentaire avec régularité ;
  • Vous pouvez justifier les paiements et le respect des conditions par des documents probants.

Faire partie du ménage signifie vivre ensemble de manière durable. Un enfant dont les parents sont séparés fait partie du ménage de celui qui a l’hébergement principal. C’est la situation familiale réelle au 1er janvier de l'exercice d'imposition qui est déterminante.

En pratique, il faut indiquer la totalité des montants payés dans votre déclaration fiscale, le fisc applique lui-même les 80%.

Attention ! Vous ne pouvez pas cumuler deux avantages fiscaux liés aux enfants. Ainsi, si vous prévoyez un hébergement égalitaire pour votre enfant et que vous payez quand même une contribution alimentaire, vous devrez choisir entre déduire la contribution alimentaire ou partager l’avantage fiscal pour enfant à charge avec l’autre parent.

Pour en savoir plus sur l’avantage fiscal pour enfant à charge, voyez la fiche « Qui peut déclarer les enfants à charge fiscalement ? ».

 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil