Avant d’aller plus loin

Seuls les ex-travailleurs salariés ont droit au chômage.

Les travailleurs indépendants n’y ont pas droit, sauf s’ils ont été travailleurs salariés avant d’être indépendants, à certaines conditions.

Les fonctionnaires ont des règles spécifiques. Renseignez-vous auprès du service du personnel.

Cette fiche ne contient que des informations générales. Pour plus d'informations, adressez-vous à l’Office national de l’emploi (ONEM), ou à votre organisme de paiement (syndicat ou CAPAC – Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage).

Cela dépend.

Si vous vivez uniquement avec un ou des enfants, vous avez droit taux famille à charge dans 2 cas.

  1.  Vous percevez les allocations familiales pour au moins un enfant.
    Vous avez droit au taux famille à charge même si un ou plusieurs des enfants ont des revenus.
     
  2. Les enfants qui vivent avec vous n'ont aucun revenu, ou leurs revenus ne dépassent pas les plafonds décrits ci-dessous.
  • Si les revenus professionnels de votre enfant sont inférieurs à 480,59 EUR bruts par mois (montant indexé au 1er août 2022), vous gardez votre taux famille à charge.
    Si ses revenus professionnels sont supérieurs à ce plafond, vous passez au taux cohabitant.
    Attention, pendant les 12 premiers mois, vous gardez d’office le taux famille à charge, quel que soit le montant des revenus de votre enfant.
    Ces 12 mois sont calculés à partir du jour où votre enfant perçoit des revenus professionnels pour la première fois après ses études.
     
  • Si votre enfant perçoit des revenus de remplacement (allocations de chômage, allocations d’insertion, indemnités de la mutuelle, etc.), il faut que ces revenus soient inférieurs à 557,18 EUR bruts par mois (montant indexé au 1er août 2022) pour que vous gardiez votre taux famille à charge.
    • les allocations familiales;
    • les aides du CPAS;
    • les allocations pour personne handicapée;
    • etc.
  • Attention, le montant plafond est différent pour certains revenus de remplacement, comme par exemple les indemnités de licenciement, les indemnités en cas d’accident de travail, etc.

    Certains revenus ne sont pas pris en compte. Par exemple, les allocations familiales, les allocations pour personnes handicapées, etc.

Vous avez droit au taux famille à charge si votre enfant n’a pas d’autres revenus.

Pour plus d'informations, voyez le site de l’ONEM.

Attention, si vous vivez avec vos enfants ET avec d'autres personnes qui ont des revenus supérieurs aux plafonds, vous avez droit au taux cohabitant.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire