Oui, c’est possible. En effet, le conseiller est tenu de convoquer et d’entendre toutes les personnes qu’il souhaite associer aux mesures d’aide. En outre, bien qu’il dispose d’un certain pouvoir d’appréciation, le conseiller peut entendre toutes les personnes qui en font la demande. Par ailleurs, chaque personne appelée à se rendre au S.A.J., qu’il s’agisse des parents, des enfants, etc., peut se faire accompagner d’une personne majeure de son choix, comme un…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire