Oui.

Pour cela, vous devez introduire un recours au tribunal du travail dans les 3 mois de la notification de la décision.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique « Contester une décision de sécurité sociale ».

Pendant la procédure, vous pouvez avoir droit à des allocations de chômage temporaires pour force majeure médicale, si votre incapacité est temporaire.

Pour cela, votre employeur doit vous remettre le formulaire de contrôle C3.2A chaque mois. Vous devez compléter ce formulaire et le remettre à la fin du mois à votre organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

Il doit également introduire une déclaration électronique d'un risque social : la DRS scénario 2 et scénario 5  (ancien formulaire C 3.2 Employeur).

Après que votre employeur ait introduit la DRS scénario 2, vous devez contacter votre organisme de paiement pour compléter le formulaire C 3.2-travailleur.

Pour plus d'informations sur les démarches, voyez le site de l'ONEM - feuille info E24.

Si le tribunal vous déclare capable de travailler, vous ne devez pas rembourser les allocations temporaires pour force majeure que vous avez reçues.

Si par contre le tribunal vous déclare incapable de travailler, la mutuelle doit vous payer les indemnités depuis la date à laquelle elle vous a déclaré capable de travailler.

Elle déduit le montant des allocations temporaires que vous avez reçues, et elle rembourse à l’ONEM les allocations temporaires que vous avez reçues.

Pour plus d'informations, voyez le site de l'ONEM - feuille info E24.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire