Avant d’aller plus loin

Attention, les règles ne sont pas tout à fait les mêmes pour les travailleurs salariés, les travailleurs indépendants et les fonctionnaires.

Cette fiche ne contient que les informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous :

  • Au Service fédéral Pensions (SFP) pour les salariés et les fonctionnaires ;
  • À l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI).
Pour avoir droit à une pension de survie, vous devez avoir au moins 48 ans et 6 mois (pour les décès survenus en 2022) au moment du décès de votre conjoint

Pour plus d'informations, voyez notre fiche "J’ai moins de 45 ans, ai-je droit à la pension de survie ?".

Si vous n'avez pas l'âge requis pour la pension de survie (donc moins de 18 ans et 6 mois en 2022) vous avez droit à une allocation de transition, à condition que votre mariage (ou cohabitation légale + mariage) ait duré au moins 1 an.

Depuis le 1er octobre 2021, la durée de l'allocation de transition dépend de votre situation familiale au moment du décès de votre conjoint.
Situation familiale au moment du décès Durée de l'allocation de transition
Pas d’enfant à charge pour lequel un des conjoints percevait des allocations familiales 18 mois 18 mois
1 enfant à charge :
  • qui a eu 13 ans au cours de l’année du décès ;
  • et pour lequel un des conjoints percevait des allocations familiales 
36 mois
1 enfant à charge qui n’a pas 13 ans au cours de l’année du décès et pour lequel un des conjoints percevait des allocations familiales 48 mois
1 enfant à charge en situation de handicap, quel que soit l’âge de cet enfant, pour lequel un des conjoints percevait des allocations familiales 48 mois 48 mois
1 enfant est né dans les 300 jours qui suivent le décès 48 mois
 

Attention : pour bénéficier de la totalité de la durée, vous devez introduire votre demande d'allocation de transition maximum 12 mois après le décès. Si vous introduisez votre demande plus tard, vous en bénéficierez pendant moins longtemps.

Si votre conjoint était déjà pensionné, vous ne devez pas demander l'allocation de transition. Le SFP analyse automatiquement votre droit.

Vous pouvez cumuler cette allocation de transition avec des revenus professionnels, ou avec des indemnités de maladie.

Quand l'allocation de transition prend fin, si vous ne travaillez pas, vous avez droit aux allocations de chômage.
Vous ne devez pas passer par le stage d’insertion et les entretiens d’évaluations.
Vous devez par contre respecter les obligations des chômeurs (recherche active d’emploi, carte de contrôle, disponibilité sur le marché de l’emploi, etc.).

Pour plus d’informations sur les obligations des chômeurs, voyez la fiche « Quelles sont mes obligations en tant que chômeur ? ».

Quand vous aurez l'âge de la pension de retraite, vous aurez droit à la pension de survie.

Pour plus d'informations sur l'allocation de transition, voyez le site du Service fédéral des Pensions (SFP).

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire