Je me sépare/je divorce, qu'est-ce que ça change pour mes allocations de chômage ?

Avant d'aller plus loin

Seuls les ex-travailleurs salariés ont droit au chômage.

Les travailleurs indépendants n’y ont pas droit, sauf s’ils ont été travailleurs salariés avant d’être indépendants, à certaines conditions.

Les fonctionnaires ont des règles spécifiques. Renseignez-vous auprès du service du personnel.

Cette fiche ne contient que des informations générales. Pour plus d'informations, adressez-vous:

Cela dépend de votre nouvelle situation après la séparation.

  • Si vous vous installez seul(e), vous recevez des allocations de chômage au taux isolé.

Vous devez prouver que vous vivez à une autre adresse que votre ex. Par exemple en vous domiciliant à une adresse différente de celle de votre ex, ou en montrant un contrat de bail à une autre adresse, etc.

Si vous restez domicilié à la même adresse que votre ex, l’ONEM risque de ne pas croire à votre séparation. Vous devez prouver que vous vivez réellement séparés dans les faits, même si votre situation administrative n'est pas encore adaptée.

Concernant le statut de votre couple, c’est la séparation de fait qui compte. Peu importe que vous soyez encore marié, ou cohabitant légal ; peu importe que vous ayez déjà divorcé ou non, fait une déclaration de cessation de cohabitation légale ou non.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique "Famille".

  • Si après la séparation vous vous installez avec d’autres personnes qui ont des revenus, vous recevez des allocations de chômage au taux cohabitant.
  • Si après la séparation vous vivez seul(e) avec des enfants, vous pouvez recevoir des allocations de chômage au taux famille à charge.

Vous pouvez également avoir ce taux si vous payez une contribution alimentaire, ou si vous avez les enfants selon un hébergement alterné, à certaines conditions.

Pour plus d'informations, voyez la rubrique "Je suis au chômage et j'ai des enfants".

Dans tous les cas, vous devez avertir l'ONEM de votre changement de situation et remplir un nouveau formulaire C1. 

Pour plus d'informations, voyez le site de l'ONEM - situation familiale.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil