Non.   Cela n'est pas possible car le décret relatif à l'aide à la jeunesse fixe l'âge charnière à 14 ans. Dès que le jeune a atteint l'âge de 14 ans, son accord sur le programme d'aide proposé par le conseiller suffit à pouvoir mettre en oeuvre celui-ci, et ce même si ses parents ne sont pas d'accord. Cet accord doit porter à la fois sur le principe de l'octroi de l'aide, mais aussi sur les modalités envisagées.   Cela signifie que le jeune de 14 ans…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire