Oui.

En tant que cohabitants légaux, vous devez rentrer une déclaration fiscale commune, dès l’année qui suit l’année de la déclaration de cohabitation légale.

Par exemple :

  • vous signez une déclaration de cohabitation légale le 19 février 2021 ;
  • vous rentrerez une déclaration fiscale séparée en juin 2021 (pour les revenus 2020), et en juin 2022 (pour les revenus 2021);
  • votre rentrerez une déclaration fiscale commune en juin 2022 (pour les revenus 2021).

 À partir de l'année de revenus 2022 (exercice d'imposition 2023) vous remplissez une même déclaration et vous êtes taxés conjointement (comme les couples mariés).

Vous ne paierez pas plus d’impôts, puisque vos revenus ne sont pas cumulés. Chacun de vous fait le total de ses propres revenus et de ses déductions fiscales. Ensuite, l’administration fiscale calcule le montant des impôts à payer par chacun. Il y a donc une taxation séparée, même si vous recevez un avertissement-extrait de rôle commun.

A partir de cette déclaration fiscale commune, vous avez un avantage fiscal : le quotient conjugal. Cette mesure permet, à certaines conditions, de répartir fictivement vos revenus entre vous deux, pour payer moins d'impôts.

Pour en savoir plus sur ce mécanisme, voyez la fiche " Puis-je prendre mon cohabitant légal à charge fiscalement ? "

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire