Dois-je prester tout le préavis si je me fais licencier ?

Avant d'aller plus loin

Depuis le 1er janvier 2014, les ouvriers peuvent aussi donner un contre-préavis (avant seuls les employés le pouvaient).

En principe, oui.

Mais vous pouvez donner un contre-préavis, qui vous permet en quelque sorte de raccourcir la durée du préavis.

Vous devez respecter certaines conditions :

  • vous avez été licencié par votre employeur et il a respecté toutes les règles du licenciement (préavis, etc.);
  • vous avez trouvé un nouvel emploi ;
  • vous devez remettre à votre employeur votre contre-préavis par écrit :
    • soit remis en mains propres contre signature;
    • soit envoyé par courrier recommandé;
    • soit par exploit d’huissier.

La durée de votre contre-préavis est identique à celle du préavis de démission, mais avec un maximum de 4 semaines.
Elle varie en fonction de votre ancienneté.

 

Ancienneté

Durée du contre-préavis

moins de 3 mois

1 semaine

3 mois

2 semaines

6 mois

3 semaines

1 an et plus

4 semaines

 

Attention, si votre employeur vous licencie sans respecter les règles légales, vous n’êtes pas obligé de prester votre préavis.

S'il vous done un préavis trop court, vous devez le prester et votre employeur doit vous payer une indemnité compensatoire de préavis pour la durée manquante.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil