Vous pouvez demander un revenu d’intégration sociale (RIS) au CPAS. 

Mais le CPAS pourrait refuser.  

Il pourrait estimer que vous vous êtes mis vous-même dans un état de besoin en démissionnant.  
Il pourrait estimer que c’est de votre faute si vous êtes dans cette situation. 

Par contre, le CPAS ne peut pas estimer que vous n’est pas disponible à travailler.  
Il doit évaluer votre disposition au travail à partir de votre demande de RIS.  
Il ne peut pas tenir compte de votre situation avant votre demande.  

Introduisez votre demande et voyez ce que le CPAS décide. 

Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision du CPAS, vous pouvez la contester devant le tribunal du travail. 

Certains tribunaux estiment qu’un abandon d’emploi ne suffit pas pour refuser le RIS si la personne remplit les conditions pour avoir droit au RIS. 

Pour plus d’informations, voyez notre rubrique "Contester une décision de sécurité sociale".

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire