Ai-je droit au chômage si on me licencie pendant mon congé parental?

Aucune référence légale liée
Avant d'aller plus loin

Cette fiche ne contient que les informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous à l’Office national de l’emploi ou à votre syndicat.

Cette fiche ne concerne que le droit au congé parental indemnisé dans le cadre du système d’interruption de carrière.

Il existe aussi le système de la convention collective de travail (CCT) n° 64 qui prévoit un droit au congé parental, mais sans indemnisation.

Les travailleurs du secteur public et de l’enseignement ont des systèmes spécifiques, que cette fiche ne détaille pas.

Oui, si vous remplissez les autres conditions.

Pour plus d'informations, voyez la rubrique "Je viens de perdre mon boulot, ai-je droit au chômage ?".

Pendant votre congé parental, vous conservez la plupart de vos droits sociaux.

Par exemple, vous avez droit au remboursement de vos soins de santé, et vous conservez votre droit aux allocations de chômage si vous vous faites licencier.

Il faut distinguer plusieurs situations.

  • Si vous êtes licencié sans préavis, l’employeur doit vous payer l'indemnité compensatoire de préavis.
    Le montant de cette indemnité est calculé sur base de la rémunération à temps plein, même si vous êtes en congé parental à temps partiel.
    Votre contrat de travail est rompu immédiatement, donc le congé parental prend fin, et donc l’ONEM cesse de payer les allocations de congé parental.
    Vous avez droit au chômage sur base de votre rémunération à temps plein.
  • Si vous êtes licencié avec préavis, et si vous êtes en congé parental à temps plein, le préavis commence après la période de congé parental.
    • L’ONEM paie les allocations de congé parental jusqu’à la fin du congé parental ;
    • L’employeur paie le salaire pendant la durée totale du préavis.
  • Si vous êtes licencié avec préavis, et si vous êtes en congé parental à temps partiel, le préavis commence directement.
    • L’employeur paie le salaire pour les jours prestés pendant le préavis ;
    • L’ONEM paie les allocations de congé parental pour les jours de congé parental pendant le préavis.

Après la période couverte par l’indemnité compensatoire de préavis, vous avez droit aux allocations de chômage.

Vous devez avertir l’ONEM, par écrit, de la date de rupture du contrat de travail.

Vos allocations de chômage sont calculées sur base de la rémunération à laquelle vous auriez eu droit si vous n’aviez pas demandé le congé parental.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil