Oui. 

Vous n’êtes pas obligé de demander préalablement l’autorisation du médecin-conseil de votre mutuelle. 

Mais il est fortement conseillé d’avertir le médecin-conseil. Le médecin-conseil doit vérifier si votre état de santé vous permet d’être bénévole. Vous devez faire compléter un formulaire à l’organisation auprès de laquelle vous êtes bénévole. Une fois le formulaire complété, vous devez le donner au médecin-conseil. Vous trouverez dans les documents types le formulaire à faire compléter. 

Si le médecin-conseil estime que votre état de santé vous permet d’être bénévole, il vous remet le document « Constatation de la compatibilité d’une activité volontaire avec l’état de santé général ». 

Vous ne pouvez pas être payé pour votre activité de bénévole. Mais vous pouvez recevoir des indemnités, pour être remboursé de certains frais (par exemple, les frais de déplacement). 

Vous pouvez cumuler vos indemnités de la mutuelle et vos indemnités de bénévolat uniquement si le montant des indemnités de bénévolat ne dépasse pas : 

  • 36,84 EUR par jour ;  
  • 1.473,37 EUR par an. 

Ces montants sont valables pour les indemnités payées à partir du 1er janvier 2022. 

Attention, il ne faut pas confondre une activité bénévole et une activité non rémunérée (par exemple, d’un mandat non rémunéré dans un conseil d’administration). 

Pour plus d’informations, voyez le site de l’INAMI ou contacter votre mutuelle. 

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire