Avant d’aller plus loin

Les règles et conditions du congé de maternité ne sont pas exactement les mêmes pour les travailleuses salariées que pour les travailleuses indépendantes.

Le régime des indépendants s’applique :

  • aux travailleuses indépendantes ;
  • aux aidantes d’indépendants ;
  • aux épouses d’indépendants.

Par facilité, on utilise ici le terme « travailleuse indépendante » au sens large, englobant ces trois catégories de femmes bénéficiaires du congé de maternité dans le régime indépendant.

Il faut qu’au total, vous ayez une période de repos ininterrompue d’au moins 3 semaines.

Si vous accouchez plus tôt que prévu, on prolonge la période de repos postnatal obligatoire (2 semaines après l’accouchement) du solde de la semaine de repos prénatal obligatoire dont vous n’avez pas profité.

Vous pouvez donc récupérer les jours de la semaine de congé prénatal obligatoire.
Ils ne sont pas perdus.

Si vous accouchez plus tard que prévu, vous devez vous reposer durant les 2 semaines qui suivent l’accouchement, même si vous avez déjà pris plus qu’1 semaine de repos avant l’accouchement.
Vous aurez donc au total plus de 3 semaines de repos obligatoire, mais votre congé facultatif diminue.

Si vous accouchez au milieu d’une semaine, les jours « perdus » en prénatal sont reportés en postnatal, et donc récupérés.

Dans tous les cas, le solde d’une éventuelle semaine incomplète de repos prénatal doit être pris immédiatement après les 2 semaines de repos postnatal obligatoire.

Pour plus d'informations, voyez le site de l'INASTI.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire