Mon propriétaire veut occuper la maison que je loue, peut-il me mettre dehors ?

Avant d'aller plus loin

Les possibilités de mettre fin (ou non) au contrat de bail dépendent de la durée du bail.

Vérifiez donc si vous avez conclu un bail de 9 ans ou un bail de courte durée.

Si vous avez conlu un bail de courte durée, vérifiez si il ne s'est pas transformé en bail de 9 ans. Voyez ici.

Les règles ci-dessous s'applique au bail de 9 ans.

Oui, votre propriétaire peut mettre fin au bail pour occuper l'immeuble, sauf si cela a été exclu ou limité explicitement dans votre contrat.
La première chose à faire est donc de consulter votre contrat.


Si rien ne limite ou n'exclut cette possibilité, votre propriétaire peut mettre fin au contrat de bail, à tout moment à condition de vous envoyer un préavis au moins 6 mois à l'avance.

Attention ! Le préavis court à partir du 1er jour du mois qui suit. Par exemple, si vous recevez le préavis le 18.12.2016, il commence à courir le 01.01.2017 et se termine le 30.06.2017

Pour être valable, le préavis doit indiquer:


Si le préavis ne respecte pas ces conditions, il est nul. Votre propriétaire doit alors vous envoyer un nouveau préavis qui fera un courir un nouveau délai de six mois.

Le propriétaire doit encore respecter deux obligations après la rupture du bail :

  • les lieux doivent être occupés dans l'année qui suit l'expiration du préavis, ou en cas de prolongation après restitution des lieux par le locataire,
  • les lieux doivent rester occupés de façon effective et continue pendant deux années.


S'il ne respecte pas ces obligations, votre propriétaire doit vous verser une indemnité équivalente à 18 mois de loyer. Il peut cependant se justifier en invoquant une circonstance exceptionnelle (par exemple une maladie, un décès, etc.), que le juge appréciera.

 

Retour à l'arborescence

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.