L'allocation pour l'aide aux personnes âgées diminue-t-elle si je vis avec d'autres personnes?

Le fait de vivre avec d'autres personnes ne vous fait pas perdre votre allocation pour l’aide aux personnes âgées.

Par contre, cela peut diminuer ou augmenter le montant de votre allocation, en fonction des relations que vous entretenez avec ces autres personnes, et en fonction de leurs revenus.

 

En effet, en fonction de votre perte d’autonomie, vous appartenez à une des 5 catégories.

A chaque catégorie correspond un montant maximal, dont on déduit vos éventuels revenus et ceux des membres de votre ménage (sauf les revenus immunisés).

 

Ici, toute cohabitation de deux personnes ou plus, qui ne sont pas membres de la même famille jusqu’au 3ème degré, est un ménage. On présume la cohabitation quand d’autres personnes sont domiciliées à la même adresse que vous, mais il est possible de prouver le contraire. Vous devez démontrer que la réalité de fait ne correspond pas à l’inscription dans les registres de la population.

 

Le montant maximal est octroyé quand vos revenus, et éventuellement ceux des membres de votre ménage, ne dépassent pas un certain montant. Si les revenus sont supérieurs à ce montant, on les déduit du montant maximal. Attention, certains revenus sont immunisés et ne sont donc pas pris en compte.

 

Au 1er juin 2017, les montants maximaux de cette allocation étaient les suivants :

  • Catégorie I : 1021,34 EUR par an
  • Catégorie II : 3.898,67 EUR par an
  • Catégorie III : 4.740,15 EUR par an
  • Catégorie IV : 5.581,39 EUR par an
  • Catégorie V : 6.855,96 EUR par an

 

Pour plus d'informations, voyez le site de la Direction générale personnes handicapées, ou le site de l'AVIQ (Agence pour une vie de qualité).

Retour à l'arborescence

©Droits Quotidiens asbl

Ces questions réponses constituent une source d'information générale. Leur exploitation de manière indépendante doit faire l'objet de la plus grande prudence. Il est vivement conseillé de vérifier l'applicabilité au cas spécifique.

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.